Vous cherchez à devenir freelance ? Travailler en freelance est quelque chose que vous voulez absolument réussir ?

Je sais ce que vous ressentez, il y a 3 ans, quand je me suis lancé, j’étais exactement comme vous.

Je voulais me lancer, et je ne trouvais rien pour me guider sur les différents blogs.

Alors j’ai écrit l’article qui vous permettra de gagner 5000€ par mois en freelance, et en partant de zéro.

Je vous donne tous les conseils qui m’auraient fait gagner un temps de dingue.

La METHODE 3Xi pour générer 5000€/mois en freelance

Tous les freelances vont me détester !

Choisir un produit / service à vendre

Pour travailler en freelance, il vous faut absolument une prestation précise.

Je ne sais pas où vous en êtes aujourd’hui donc je vais quand même vous faire un petit récapitulatif.
Être freelance, ça ne veut pas uniquement dire : être indépendant.

Loin de là !

Être freelance ça veut dire : Être indépendant et vendre des prestations à des clients.

Si un de ces 3 composantes manque, vous n’êtes pas freelance.

Choisir un prestation dans le digital

Votre premier objectif, c’est donc de savoir ce que vous allez vendre. Personnellement, après 3 ans d’expérience, je vous conseille vraiment de vendre des prestations dans le digital.

Pourquoi être un freelance digital ? Parce que ça vous permettra d’être digital nomade.

Un digital nomade c’est quelqu’un qui voyage tout en travaillant, et qui continue de gagner de l’argent même à l’étranger. Mais faire ça, c’est possible seulement si vous travaillez sur votre ordinateur. Il vous suffira d’une connexion internet pour tenir votre activité à jour, même si vous êtes à l’étrnager.

C’est pour ça que je vous conseille vraiment de monétiser une prestation dans le domaine du digital. 

Même si c’est ce que font 99% des freelances, je préférais le rappeler au cas où. Et si vous ne savez pas dans quoi vous lancer, j’ai écrit un article qui regroupe plein de jobs de freelance différents, allez le lire.


Je ne vous la fais pas,vous avez compris : le digital c’est l’avenir et la liberté !

Répondre à un besoin profond d’un marché

Seconde étape, vous faire comprendre à quel point c’est important de cibler un besoin profond.

Imaginez, la magnifique Laura, coincée au fin fond de l’Afrique, avec une grippe terrible. C’est vous,le beau don juan, qui tenez ses médicaments entre vos mains.

Problème, vous êtes en Europe. Il faut faire le trajet à pied, traverser des rivières pleines de crocodiles, puis la savanes plein de lions et de hyènes, sans eau et sans abris.

En fait, vous risquez votre vie en y allant…

Est-ce que vous le faites pour une grippe ? Je ne pense pas.

Maintenant, si la magnifique Laura meurt sans ses médicaments ? Est-ce que le beau don juan que vous êtes, part à la conquête de l’Afrique pour lui apporter ses pilules ? Je pense que oui.

Eh bien, quand on est indépendant et qu’on travaille en freelance, c’est exactement pareil avec vos clients : si le besoin n’est pas profond, ils ne vont pas se bouger d’un petit doigt.

Pour avoir une activité indépendante qui roule aussi bien qu’une lamborghini, vous devez absolument vous baser sur le besoin le plus profond de votre client.

Et quel que soit votre domaine, c’est toujours possible, que vous soyez dans la rédaction de contenu, le montage vidéo, la traduction ou le développement web.

Pour travailler en freelance comme un pro, basez votre prestation sur le besoin le plus profond d’un marché.

Ce que ça veut dire, c’est qu’il faut(je sais, vous avez compris) utiliser un besoin profond, (c’est là que c’est plus intéressant), d’un marché précis.

Ne vendez pas votre prestation à plein de clients différents mais à 1 seul type de clients.

Par exemple, moi je vends des sites à quelques milliers d’euros. Je ne pourrais pas travailler en freelance et gagner autant d’argent, si je faisais des sites pour des restaurants, puis pour des clubs de sport, puis pour des cuisiniers ….

Non !

Comment je gagne autant d’argent ?

En fait, j’ai ciblé un besoin profond, d’un marché précis. Et c’est là la clé d’un type qui sort de nulle part et qui deviens freelance “à succès” plus rapidement que tous les autres.

Je sais qu’on ne vous le dit nulle part ailleurs que sur ce blog, mais en fait c’est presque la notion de base la plus importante pour se lancer en freelance.

Personne n’arrive à travailler en freelance pendant plusieurs années de suite, s’il ne respecte pas ce conseil que je viens de vous donner.

Être un joli travailleur indépendant c’est bien, mais encaisser de l’argent en masse c’est encore mieux.


Et le but de mon article c’est de vous expliquer exactement comment faire dans les moindres détails alors restez jusqu’au bout.

Bien choisir son statut pour travailler en freelance

D’accord, vous avez compris la base de la base pour avoir une offre qui cartonnait sur le marché : une prestation digitale qui répond à un besoin profond d’un marché précis.

Je ne pouvais pas être plus clair.

Maintenant ce qu’il vous faut pour avoir une activité digne de ce nom, c’est un statut légal aux yeux de la loi. Donc on va les voir un par un, mais je vous le dis tout de suite : je vous conseille le statut d’auto-entrepreneur.

Créer son auto entreprise

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, si vous voulez vivre en freelance rapidement prenez ce statut.

L’auto entreprise c’est le statut le plus rapide à obtenir, le plus accessible, le plus facile  gérer et le plus flexible.

Pour vous déclarer en tant qu’auto entrepreneur et devenir freelance, passez par une néo banque comme Shine pour ouvrir un compte pro lié à votre activité.

On va vous demander quelques infos mais en tout vous en aurez pour 5 à 10 minutes. Ensuite, on vous enverra votre numéro de SIRET (immatriculation de votre entreprise personnelle) par la poste.

Une fois que vous l’aurez reçu, tout sera bon et vous pourrez lancer votre activité indépendante et commencer à encaisser l’argent de vos clients dans la plus grande légalité. Vous pourrez facturer vos clients en 2 minutes grâce à leur travail pour simplifier la création des factures directement sur l’application bancaire

Vous avez la possibilité de diminuer vos impôts avec l’ACCRE, une offre pour les entrepreneurs au démarrage. Pour y accéder, il suffit d’en faire la demande directement dans l’application bancaire, on vous le proposera.

Le portage salarial

Le portage salarial c’est un statut qui vous permet de vous lancer sans créer de société. En fait, vous vous faites porter par une entreprise, et vous lui déléguez toute votre administration.

Quand un client vous paie pour une prestation, c’est l’entreprise avec qui vous faites du portage qui récupère l’argent. Elle gère vos factures,prend une commission et vous verse le reste sous forme de fiche de paie.

L’avantage pour vous, c’est que vous n’avez aucune démarche administrative à gérer, et que vous êtes admissible au chômage et aux droits à la retraite puisque votre argent vous est versé sous forme de salaire.

Pour être admissible au chômage et à la retraite en auto entrepreneur, il faut juste faire quelques démarches supplémentaires, mais rien de compliqué.

Pour moi le problème du portage salarial c’est que vous êtes limité à plein de niveaux. J’en parle dans un article dédié au portage,je vous conseille de le lire pour tout connaître.

L’entreprise individuelle : EIRL et EURL

Là on rentre dans les complications, on va parler d’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) et d’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

Je vous parle chinois ? Vous ne comprenez rien ? 

C’est normal, personne n’y comprend rien au début.

On va essayer de comprendre ça ensemble.

L’avantage des 2 statuts c’est que votre patrimoine personnel est protégé, mais les formalités de création ne sont pas gratuites et il faut faire appel à un professionnel pour créer tout ça.

Honnêtement, j’ai la flemme de vous en parler, parce que vous devriez faire comme moi en commençant par le statut d’auto entrepreneur. Vous changerez quand vous gagnerez assez d’argent pour le faire (encore comme moi).

Mais si vous êtes têtu et que vous voulez en savoir plus, j’ai encore et toujours, un article qui répondra à vos questions sur les différents statuts de freelance.

Créer sa société SASU

Et la dernière option que vous pouvez utiliser pour ouvrir un statut de freelance, c’est la création de votre SASU (société par actions simplifiées unipersonnelle).

Ce statut est très intéressant à partir du moment ou vous faites des gros chiffres et que vous avez beaucoup d’argent sur votre compte en banque.

Il vous sert aussi si vous voulez investir dans du matériel pour votre entreprise, comme des ordinateurs, du matériel de formation …

Bref, c’est vraiment un très bon statut, si vous êtes passé au level up du freelance.

Mais j’imagine que si vous êtes sur cet article c’est que vous commencez votre activité. Alors suivez mon conseil !

Et si vous voulez tout maîtriser, vous lancer comme un pro et être freelance indépendant en 90 jours, je vous donne le lien vers ma formation qui est ici :

=> https://blogindependant.com/freelance/

Faites-en ce que vous voulez, je n’ai pas besoin de votre argent, j’en gagne déjà assez en freelance.

Enfin si, votre argent sera bien accueilli rassurez-vous, mais je vis déjà très bien 🙂

Trouver ses clients

On y arrive ! Vous savez comment créer une prestation qui cartonne, et vous savez comment créer votre statut.

Est-ce que vous voulez savoir comment trouver vos clients avec 3 techniques simples ?

Parce qu’on ne vous l’explique pas très bien sur les autres blogs, donc je fais le taffe sur le mien.

Testez déjà ces 3 techniques, et vous verrez que vous y arriverez très bien. Mais je vous le dis tout de suite, si vous êtes quelqu’un qui a faim d’action, j’ai un article avec 25 techniques pour en trouver.

Première technique : Les groupes facebook (basique)

La première technique c’est d’utiliser les groupes facebook.

Vous répondez à un besoin non ? Eh bien je vous le dis, il y a des groupes facebook qui ne parlent que de ce besoin.

Alors allez les trouver parce que tous les jours, des particuliers ou des entreprises, vont vous parler de leurs problèmes.

Et c’est là que vous intervenez. Vous voulez que je vous montre comment je me suis fait 750€ en l’espace de 3h de travail et grâce à un groupe Facebook ?

Voilà un petit screenshot d’un contrat que j’ai eu très facilement.

La technique pour décrocher les appels d’offres des particuliers, c’est de faire de votre mieux pour être arrangeant avec eux. Vous le voyez tout de suite quand des gens complimentent juste pour lécher la patte de quelqu’un (le commentaire sous le mien), et le particulier se rend tout de suite compte des gens qui essayent de l’amadouer pour lui vendre

Alors soyez très honnêtes et cherchez vraiment à aider la personne.

Deuxième technique : Linkedin (plus avancéé)

C’est ma petite technique fétiche, qui marche très bien, si vous l’utilisez correctement.

Sur Linkedin, il y a plein d’entreprises qui cherchent des freelances pour réaliser des prestations bien précises.

Et pour trouver ces entreprises, rien de plus simple.

Allez dans le menu, dans la section “emploi”.

Ensuite, tapez votre thématique suivi du mot freelance, dans la barre de recherche, et là, d’un coup, vous avez des centaines d’entreprises qui recherchent un freelance comme vous.

Vous savez ce qu’il reste à faire pour avoir vos premiers contrats ? Il ne vous reste plus qu’à les contacter. Comme elles font toutes des appels d’offre, postulez via le bouton dédié à ça.

Vous allez rapidement signer vos premiers contrats et encaisser vos premiers milliers d’euros sur votre compte pro.

Travailler en freelance, c’est vraiment accessible, et pour n’importe qui. Sur internet on trouve du bullshit sur presque tous les sites qui en parlent.

Honnêtement,quand je navigue un peu sur internet, j’ai l’impression que ceux qui écrivent des articles sur la vie de freelance, ce sont des types perdus au fond d’une grotte.

Sur linkedin, l’autre avantage c’est que vous allez vous retrouver face à d’innombrables startups, complètement perdues elles aussi. Par contre ce qui est intéressant, c’est que beaucoup d’entre elles reçoivent des investissement,ce qui fait qu’elles ont de l’argent à mettre sur la table pour acheter vos prestations.

Troisième technique : L’audace (la plus puissante)

L’audace, c’est une des techniques les plus radicales.

Je sais que ça parait dingue, mais c’est ma technique préférée et celle qui ne m’a jamais fait défaut. A chaque fois que je l’ai utilisée, j’ai obtenu ce que je voulais.

Et pourtant, je suis allé voir les plus grandes entreprises de France dans mon domaine.

La technique, c’est de chercher l’adresse de leurs bureaux et de vous y rendre.

Une fois devant la porte, sonnez et dites précisément :

Bonjour, je m’appelle ….
Vous ne me connaissez pas mais je viens vous voir parce que je veux travailler avec vous.
Est-ce que je peux avoir un rendez-vous avec le directeur ?

C’est la phrase précise qui a toujours marché avec moi. Les gens ne comprennent rien, ils ne comprennent pas comment vous avez l’audace de leur demander ça, alors ils vous accordent ce rendez-vous.

Trouvez toutes les entreprises avec qui vous avez envie de travailler, et allez directement à leurs bureaux pour demander un rdv avec leur directeur. Je ne connais aucune technique qui marche mieux que celle-là.

En bonus : les sites de freelance

Vous pouvez aussi trouver vos clients sur les sites de freelances. Il y a des plateformes de freelances qui sont spécialisées,d’autres qui sont généralistes.

Je vous conseille vraiment de vous focaliser sur toutes les plateformes spécialisées dans votre domaine, c’est là que vous trouverez les clients les plus adaptés à vos offres.

Là encore, j’ai écrit un article sur les sites de freelances que je vous invite à lire.

Sinon, voilà une liste des 5 meilleurs pour commencer :

Création d’un portfolio professionnel

Il y a une chose très simple à faire si vous passez par les plateformes en ligne, c’est la création de votre portfolio de freelance.

Un portfolio c’est un site à votre effigie, sur lequel vous allez vous présenter, présenter vos offres, et mettre en avant les réalisations que vous avez déjà faites.

Vous n’imaginez pas à quel point ça rajoute un aspect professionnel à votre activité. Si en plus vous l’accompagnez avec des cartes de visites, vous aurez un vrai visage de pro.

Vos cartes de visites doivent être épurées, et on doit y trouver :

  • votre spécialité
  • votre nom
  • votre mail
  • votre téléphone 
  • l’url de votre portfolio

Travailler en freelance ça ne s’improvise pas et ça demande de respecter certaines règles. Grâce à votre portfolio et vos cartes de visite, vous vous fabriquerez votre propre réseau professionnel qui vous rapportera beaucoup de clients sur le court, le moyen et le long terme.

Votre expertise doit se refléter dans toute votre façon d’agir et de contacter les clients.

Fixer ses tarifs de freelance

Fixer ses tarifs c’est peut-être l’étape la plus compliquée.

En tant que freelance,vous pouvez travailler dans les métiers de l’alimentation, de la fabrication, du service, du digital … Et même dans le digital, on peut être consultant en communication, développeur, graphiste, traducteur … C’est très varié, et ça l’est autant que les prix que vous pouvez choisir pour vos prestations

Certains clients vont essayer de négocier vos tarifs, d’autres les refuseront, et les derniers les accepteront sans discuter.

En tant que freelance, vous avez un certaine flexibilité du travail et des tarifs, c’est vous qui choisissez. Mais la règle de base c’est de vous fixer une limite minimum de revenus par prestation.

Par exemple, moi je ne crée plus de site pour des personnes qui me paient moins de 1300€. je m’en moque de refuser des contrats, je considère que mon temps à plus de valeur que l’argent de mes clients.

Et si un client essaye de négocier, j’ai le luxe de pouvoir l’envoyer balader parce que je sais que j’aurais d’autres contrats avec d’autres clients derrière.

Donc fixez-vous une limite minimum à laquelle vous ne dérogerez jamais. Si un de vos client essaye de négocier en dessous de cette limite, vous refusez et vous l’envoyez balader.

La deuxième chose à faire, c’est de définir votre taux horaire ou votre taux journalier. Comme ça vos clients sont fixés, plutôt que de négocier le prix d’une prestation, ils se retrouvent face à un prix fixe en fonction du temps passé avec eux.

Et ça, c’est quelque chose qui se négocie beaucoup, beaucoup moins facilement.

Pour avoir une fourchette des prix que vous pouvez appliquez, regardez chez la concurrence avec une petite étude de marché, ou allez lire mon article dédié aux prix chez les freelances indépendants.

Sur le long terme, quand vous aurez plus de temps, je vous invite aussi à transformer votre portfolio en blog pour attirer des clients à la pelle et avoir des nouveaux contrats en automatique.

Payer vos factures de travailleur indépendant

Vous avez le statut de freelance, et si vous avez suivi mon conseil vous êtes auto entrepreneur. Vous avez donc, une comptabilité simplifiée.

Chaque mois ou chaque semestre, vous avez des cotisations à régler à l’état. En fait, c’est votre chiffre d’affaire qui est imposé, et si vous avez suivi mon conseil et que vous avez demandé l’ACCRE, vous serez imposé à moins de 10%.

Il faut comprendre qu’en freelance, vous ne recevez pas un salaire en début de mois comme n’importe quel salarié. Quand on est freelance, on reçoit des paiements à différents moments au cours du mois.

Vous devez toujours en laisser de côté pour payer vos cotisations. Ne dépensez pas tout, ça serait stupide. Et si vous avez des périodes creuses pendant lesquelles vous ne trouvez aucun client, ça vous permet d’avoir un matelas de sécurité.

Travailler en freelance ça a plein d’avantages comme celui d’être libre, de ne plus avoir de patron de ne plus avoir d’horaires ni de règles imposées. On peut aussi s’expatrier, travailler à distance, on est vraiment libre de choisir.

Mais ça a aussi certains inconvénients, est-ce que vous êtes prêts à vivre libre ? Vous n’imaginez pas à quel point c’est difficile de se fixer ses propres règles et d’être autodiscipliné.

Mais si vous vous en sentez capable, alors rien ne vous empêchera de devenir indépendant. 

Mon article se termine ici, j’espère qu’il vous a aidé. Et si vous voulez aller plus loin, allez voir ma formation juste ici :

=> https://blogindependant.com/freelance/

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.