Vous vous demandez ce que veut dire être freelance ?

Le statut de freelance vous intéresse ?

Vous êtes au bon endroit, je suis moi-même freelance, et je vais tout vous expliquer.

Si vous aussi vous cherchez un moyen de gagner de l’argent sans patron, sans horaires imposés, sans collègues que vous n’avez pas choisi, on va voir ça ensemble.

La METHODE 3Xi pour générer 5000€ en freelance

Tous les freelances vont me détester !

Le statut de freelance qu’est-ce que c’est ?

Le statut de freelance est un statut légal, qui vous permet de vendre les prestations que vous voulez à des clients.

Au yeux de la loi, pour être freelance il faut avoir son entreprise. Mais l’avantage, c’est qu’au lieu d’avoir une entreprise avec de nombreuses charges sociales, de la paperasse compliquée à gérer et chronophage, des employés … on peut tout faire très simplement.

Le gros avantage du statut, c’est qu’une fois que vous êtes déclaré, vous êtes libre de vos mouvements.

Vous n’avez plus besoin de patron, plus besoin de travailler dans les mêmes bureaux tous les jours avec les mêmes collègues.

Non, en freelance, vous travaillez où vous voulez, avec qui vous voulez, et quand vous le décidez.

Et pour moi, ce qui a vraiment changé ma vie avec ce statut, c’est d’avoir la liberté géographique. Plus personne ne me dit où je dois être pour travailler. Si demain je veux partir en Italie, en Asie ou en Amérique, je peux le faire.

Et ça ne m’empêchera pas de gagner mon argent et de gérer les contrats que j’ai avec mes clients. Si je veux travailler au bord de ma piscine, rien ne m’en empêche, je suis totalement libre.

Le seul point clé à comprendre c’est qu’un freelance est un travailleur indépendant qui vend des prestations à des clients. Et qu’il doit se déclarer pour encaisser l’argent légalement.

Vous avez la possibilité d’opter pour différents statuts si vous voulez lancer votre activité de freelance, on va les étudier un par un.

De cette manière, vous pourrez choisir librement le statut le plus adapté à votre situation.

Les 5 statuts différents pour être freelance

Création d’une micro entreprise

La micro entreprise, c’est le statut que je vous conseille d’opter pour lancer votre activité rapidement avec un minimum de contrainte.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que chaque statut à des avantages et des inconvénients, mais à mes yeux, le statut de micro entrepreneur est celui qui vous offre le plus d’avantages et de flexibilité. Avec ce statut vous êtes ce qu’on appelle un auto entrepreneur.

Voilà en quoi il consiste :

  • Les formalités de création de votre auto-entreprise sont très simples. Certaines néo-banques comme Shine, vous permettent de le faire en 5 minutes via leur application pour téléphone portable.
  • Vous êtes directement affilié au régime social des travailleurs indépendant dès la création de votre entreprise
  • Vos bénéfices sont directement imposés à votre nom
  • La création du statut est totalement gratuite et rapide

Ce qu’on reproche au statut c’est que vos biens ne sont pas protégés d’une saisie en cas de difficulté. Mais il faut savoir que vous n’aurez très certainement jamais ce problème. On ne s’endette pas en freelance, on n’a pas de fortune à rendre à l’état ou qui que ce soit.

De plus, vous pouvez malgré tout, protéger tous vos biens. Il suffit simplement de faire ce qu’on appelle une déclaration d’insaisissabilité.

Vous devez comprendre que ce n’est pas compris dans la création de votre statut, mais qu’il vous suffit d’en faire la demande pour protéger vos biens.

Et qu’il y a très peu de chances que vous ayez le moindre problème à ce propos. A moins que vous montiez une arnaque à grande échelle et que l’Etat vous tombe dessus.

Mais si vous montez une activité de freelance tout à fait légitime, la question ne se posera jamais pour vous.

Utiliser le portage salarial pour être freelance

Le deuxième moyen de lancer votre activité de freelance, c’est de passer par une société de portage salarial.

Vous ne savez pas ce que c’est ? Rien de plus simple.

Le portage salarial c’est le fait de déléguer la gestion de vos finances à une entreprise. C’est à dire que lorsque vous avez un client, vous encaissez son argent, au nom de l’entreprise avec qui vous êtes en portage.

C’est donc l’entreprise qui réalise la facture, encaisse l’argent, paie les cotisations… C’est elle qui fait tout pour vous.

En général, elle prend une légère commission sur votre chiffre d’affaire puis vous donne la totalité de ce qu’il reste.

Pour beaucoup d’entrepreneurs, le portage salarial est un statut intéressant dans le sens où ils ne gèrent pas grand chose. L’autre avantage c’est que l’entreprise vous vers votre chiffre d’affaire sous forme de fiche de paie.

Ce qui veut dire que le jour où vous arrêtez votre activité, vous avez le droit de toucher le chômage puisqu’aux yeux de la loi, c’est comme si vous étiez l’employé de l’entreprise.

Ce n’est pas le cas avec le statut d’auto-entrepreneur pour lequel il faut ajouter quelques démarches pour être redevable des droits au chômage.

Choix de l’EURL

Vous avez déjà entendu parler de l’EURL ou de l’entreprise universelle à responsabilité limitée ?

C’est aussi un régime que vous pouvez utiliser pour lancer votre activité de freelance. Ce statut est lui aussi conçu pour être facile d’accès.

La EURL est en fait une SARL unipersonnelle. C’est à dire que vous êtes presque à la tête d’une SARL, à la différence que vous êtes seul dans votre entreprise .

Voilà en la fiche d’identité de l’EURL si vous choisissez de créer une société avec ce statut :

  • Votre patrimoine personnel est en sécurité avec l’EURL, sauf si vous commettez des fautes graves dans votre profession
  • Les formalités de création ne sont pas gratuites, il faut prévoir un certain budget pour prévoir l’annonce légale, les frais de greffe et les honoraires du professionnel chargé de créer le statut.
  • Vous êtes affilié au régime social des travailleurs indépendants 
  • En tant qu’indépendant, vos dividendes sont assujettis aux cotisations sociales
  • En cas d’arrêt de votre activité, la démarche est assez coûteuse et compliquée

Comme le statut d’auto-entrepreneur ou le portage salarial, il y a des avantages et des inconvénients.

Quand on est freelance on aime la simplicité et c’est vrai que le statut le plus accessible et le plus flexible, reste l’auto-entreprise.

Opter pour le statut de l’EIRL

Autre statut de freelance qui peut vous permettre de travailler et d’avoir une activité professionnelle en règle, c’est l’EIRL.

En quoi consiste l’EIRL ou l’entreprise individuelle à responsabilité limitée ?

  • Vos biens personnels sont protégés d’une quelconque erreur de votre part
  • Par contre les biens relatifs à votre entreprise, eux, sont saisissables
  • Les formalités de création sont simples mais là aussi il faut prévoir un budget pour les frais de greffe
  • Vous pouvez opter pour le régime micro-entreprise ou le régime auto-entrepreneur
  • Là aussi vous êtes affilié au régime social des indépendants
  • Si vous vous versez des dividendes, comme les cotisations sont prises sur la société, ils seront compris dans le calcul de vos cotisations sociales
  • En cas d’arrêt de votre activité de freelance, les démarches sont relativement simples et ne coûtent pas très cher

Là encore, il faut comprendre que vous pouvez être auto-entrepreneur avec le statut de l’EIRL? Comme avec l’EURL.

On se rend compte qu’avec le statut d’auto-entrepreneur, on a accès à beaucoup d’autres statuts. On peut faire évoluer notre statut en fonction de notre progression et de notre chiffre d’affaires.

C’est pour ça que je vous conseillais de commencer simplement par le statut d’auto-entrepreneur qui est à mes yeux le plus pratique.

Que penser d’une SASU ?

Je vais directement passer à la carte d’identité de la SASU ou société par actions simplifiées unipersonnelle :

  • Avec ce statut vous ne pouvez pas opter pour le régime auto-entrepreneur
  • Si vous vous rémunérez, vous êtes affilié au régime général de la sécurité sociale
  • Vos dividendes ne subissent pas les cotisations sociales
  • Vos biens personnels sont protégés, sauf en cas de grosse faute de votre part (comme pour tous les statuts)
  • La mise en place d’une SASU est assez complexe et coûteuse et il en va de même si vous cessez votre activité. 

Pour moi c’est un statut qui manque très largement de flexibilité.

Devenir indépendant c’est bien, mais ce qui est encore mieux, c’est quand vous avez la liberté d’agir sans être bloqué par plein de règles contraignantes. Et tous les freelances recherchent une liberté d’action que la SASU a du mal à leur offrir.

Même si le nom de “société unipersonnelle” est tentant, il est loin d’être le meilleur.

Devenir freelance dès aujourd’hui

Vous avez vu que ces 5 façons de devenir freelance, ces 5 statuts, étaients avantageux sur certains points, mais ils avaient tous au moins 1 inconvénient.

Il s’agit de choisir celui qui est le plus adapté à vos attentes.

Je vous conseille vraiment de lancer votre activité de travailleur indépendant en devenant auto-entrepreneur grâce à Shine.

Shine c’est une banque spécialisée pour les freelance. Elle dispose d’une application qui vous permet de créer votre auto-entreprise en seulement 5 minutes.

Une fois que votre société est créée, vous recevez après quelques semaines, son numéro d’immatriculation qu’on appelle aussi le numéro de SIRET.

Dans l’application vous pouvez aussi faire votre demande d’ACCRE, une aide délivrée pour diminuer votre taux d’imposition au départ de votre activité.

Pour payer vos cotisations sociales, là encore c’est très simple. Shine vous indique le montant que vous devez mettre de côté. Il ne vous reste plus qu’à créer un compte sur le site de l’URSSAF pour les payer.

Tout est fait pour que vous ayez une gestion simplifiée de votre entreprise. Même au niveau de la facturation, tout a été pensé et optimisé pour les freelances.

En quelques clics vous pouvez créer des factures pour n’importe quel client, et lui envoyer instantanément. Que ce soit pour des produits physiques ou des prestations de service, tout est fait pour vous.

Vous pouvez facturer n’importe quel client en 2 minutes.

Quand vous gagnez de l’argent, vous êtes imposé sur le chiffres d’affaires que vous faites rentrer. Et si vous avez suivi mon conseil en demandant l’ACCRE, vos cotisations seront beaucoup plus faibles que prévu.

Bref, je vous conseille vraiment de passer par cette banque.

J’ai écrit un article qui vous expliquera étape par étape comment vous déclarer avec Shine.

Lancer son activité durablement

Ce que je vous conseille de faire maintenant que vous avez choisi le bon statut de freelance, c’est de vous fixer un planning.

Que vous soyez freelance informatique, consultant, graphiste, ou que sais-je, fixez-vous un planning pour trouver des clients.

Lisez mon article qui vous donnera 25 techniques pour trouver des clients de qualité, et engagez-vous à en contacter 20 par jour pendant 90 jours.

Un vrai travailleur indépendant c’est pas juste quelqu’un qui a créé sa société, c’est surtout quelqu’un qui fait rentrer de l’argent dedans.

Alors si vous suivez ce que je vous dis, dans 90 jours vous serez totalement indépendant et vous gagnerez déjà plus de 5000€ par mois.

J’explique tout à travers les articles de mon blog, alors lisez-les si votre but c’est vraiment de gagner votre indépendance financière.

Conclusion

Vous l’avez compris, il y a beaucoup de statuts pour les travailleurs indépendants. Dans tous les cas, sauf pour le portage, il faut passer par la case entrepreneuriat.

Le fait d’être non salarié mais entrepreneur, changera toute votre perspective de vie puisque plus personne ne vous donnera d’ordre. Vous serez le seul maître à borde de votre vie. Le travail en freelance demande une certaine régularité mais il apporte tellement que quand vous y aurez goûté, vous ne voudrez plus jamais revenir en arrière.

Les auto entrepreneurs l’ont compris !

Personne n’aime perdre en qualité de vie.

A quand votre tour ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.