Vous aussi vous aimeriez vivre à l’étranger ?

Arrêter de vivre en France, un magnifique pays mais qui coûte cher et qui taxe ses habitants ?

Vous cherchez un coin de paradis pour vous expatrier ? La plage, la montagne, la ville moderne, les déserts, vous voulez voir des nouveaux horizons ?

Pour quelques mois ou quelques années ?

Je vais vous expliquer comment s’expatrier en freelance, en 5 étapes :

  • Définir un budget mensuel
  • Choisir entre quelques mois ou plusieurs années
  • Trouver sa destination sur nomadlist
  • Gérer ses clients à distance
  • 3 détails très important avant de partir à l’étranger

Bonne expatriation !

La METHODE 3Xi pour générer 5000€ en freelance

Tous les freelances vont me détester !

Définir un budget mensuel

Le critère qui a son importance

Comment choisir parmi tous les pays du globe ? Le premier critère, si vous êtes freelance, c’est surement la qualité du pays, de sa connexion internet et le coût de la vie sur place.

En France, pour survivre à Paris (là ou je vis aujourd’hui), il faut en moyenne 4000€ par mois.

Vous aussi vous trouvez ça cher payé pour une ville magnifique, mais qui n’a pas de belles étendues dégagées, qui a des voitures partout et du bruit 24h/24 ?

Moi aussi, et c’est vrai que c’est cher. J’adore Paris, je connais la ville par coeur (d’ailleurs je connais mieux les toits que j’escalade, par rapport à la ville). Bref, Paris est une ville magnifique, mais plus j’y vis et plus je rêve de partir à l’étranger.

Je suis freelance, surement comme vous, et les mêmes questions se posent tous les jours :

  • Pourquoi je reste ici ?
  • Quand-est-ce que je pars ?
  • Combien ça va me coûter une bonne expatriation ?

Et en fait, le seul frein éventuel, c’est le budget. Parce que si vous avez l’argent, rien ne vous empêche de partir.

Prévoir 3 mois de budget avant de partir

La première étape pour réussir une expatriation, c’est de mettre au moins 2 à 3 mois de budget en réserve.

Parce que ça peut arriver à tout le monde de ne plus avoir de contrat. Si vous êtes à l’étranger au moment où ça vous arrive, vous avez 3 mois de prévision devant vous !

Je connais tellement de freelances qui se sont lancés sans rien prévoir, et je vous le dis, ne faites pas la même erreur.

Quand on est expatrié, on n’a pas envie de penser à des problèmes d’argent 24h/24. On s’expatrie pour rêver, pas pour angoisser.

Le problème c’est que si vous ne prévoyez pas au moins 3 mois de budget, vous partirez stressé, et ce n’est pas sur place que ça changera.

Je ne sais pas combien vous gagnez aujourd’hui, mais commencez par épargner 30 à 40% de vos gains pendant quelques mois.

C’est très largement faisable si vous vous organisez bien, et c’est grâce à ça que vous pourrez bientôt partir.

Si aujourd’hui vous ne gagnez pas assez d’argent, je vends une formation complète qui vous fera très certainement décoller. Elle est ici, vous en faites ce que vous voulez.

Peut-être que le pays qui vous tente, est un pays qui ne coûte pas cher du tout par rapport à la France, et c’est très possible. On vit quand même dans un grand pays.

Dans le monde il y a des endroits comme à Bali par exemple, où vous pouvez vivre comme un roi, entre hôtels et restaurants, pour seulement 1000€ par mois.

Alors qu’à Paris, 1000€ c’est à peine le prix de votre loyer pour un 30m2 !

Donc c’est très possible que le budget à prévoir pour vivre dans un pays étranger, soit très faible par rapport à ce que vous imaginez.

Je vous expliquerai après comment trouver le budget qu’il vous faut grâce à un site que j’utilise beaucoup.

S’expatrier quelques mois ou plusieurs années ?

Tout le monde peut s’expatrier quelques mois dans un pays étranger, surtout quand on est freelance.

Et je pense que c’est le plus gros avantage dans le statut, on est libre, libre d’aller où on veut, quand on veut, avec qui on veut.

Il y a 3 semaines, je partais de Paris pour aller une semaine à Lille retrouver des amis. Après cette semaine dans le nord, je suis parti une semaine au Portugal pour visiter Fatima et porto, et me revoilà sur Paris.

Vous savez quoi ? Pendant que je me déplaçais dans différentes villes et pays, j’ai continué à gagner mon argent comme si rien n’avait changé.

Pourquoi ? Parce que le statut de freelance me laisse totalement libre et indépendant par rapport à tout. Tant que je fais ce que mes clients attendent de moi, je suis entièrement libre.

Donc ce n’est pas un problème si vous partez seulement quelques mois à l’étranger, vous payez toujours vos impôts en France et tout va bien.

Par contre, si vous partez pendant un an ou plus, il va falloir penser à plusieurs petites choses. Il faudra penser à rallonger votre visa, peut-être demander la nationalité du pays dans lequel vous êtes, changer votre pays de domiciliation, et peut-être aussi, payer vos impôts dans le pays qui vous héberge.

Pour savoir ce qu’il faut faire, il suffit de regarder si le nouveau pays qui vous héberge est concerné par les conventions fiscales internationales signées entre la France et une centaine de pays. Si c’est le cas, vous saurez rapidement à qui vous devrez donner vos impôts.

Parce que vous pouvez facilement tomber dans le piège de la double imposition :

  • Être imposé en France parce que votre société s’y trouve
  • Être imposé par le pays étranger parce que vous y vivez

En vérifiant rapidement  les conventions fiscales internationales signées entre la France, vous serez fixé.

Il faut juste que vous soyez au clair :

  • Je pars à l’étranger pour des vacances ?
  • Je pars à l’étranger pour plusieurs années ?

A vous de voir si vous partez à l’étranger pour la vie ou les vacances. Dans le fond, ça ne change presque rien au niveau de votre expatriation, à part sur le paiement de vos impôts.

Choisir son pays de destination

Maintenant, je vais vous expliquer comment partir vivre à l’étranger et quitter votre pays pour un autre, que vous voulez connaître.

Le meilleur moyen de trouver votre pays d’expatriation c’est de passer par le site nomadlist. Sur ce site, vous pouvez mettre les critères de votre choix, comme la qualité d’internet, la sécurité, le coût de la vie ou autre …

Une fois que vous avez cliqué sur les critères que vous voulez dans votre nouveau pays, une liste des meilleures destinations apparaît.

Dans beaucoup de pays il y a un nombres d’expatriés Français comme vous, qui travaillent en freelance.

Sur place, vous trouverez toujours une communauté française, mais l’objectif d’une expatriation c’est de découvrir une nouvelle culture. Alors essayez de vous éloignez des expats Français que vous pourrez rencontrer.

Bref, tout ça pour vous dire que le meilleur moyen de trouver la destination qui vous correspond, c’est d’utiliser le site NOMADLIST. Voilà un exemple de destination que vous pouvez trouver si vous les triez par coût de la vie :

A chaque fois vous voyez le coût de la nourriture, des logements, des hôtels et de beaucoup d’autres choses. Si vous comptez juste visiter le pays puis repartir, pas besoin de chercher un logement, les hôtels vous suffiront. En France ils coûtent cher, mais dans beaucoup de pays ils coûtent beaucoup moins cher.

Si vous partez dans un pays européen, le choc culturel ne sera pas forcément élevé, mais il faut savoir que beaucoup de pays sont “nationalistes”. Certains pays comme la thaïlande, vous feront comprendre que vous êtes un blanc, et un étranger.

Même si le pays accueille d’innombrables Français, vous ne vous sentirez jamais de chez eux à moins d’y rester plusieurs années.

Ce qui est génial quand on est un travailleur indépendant, c’est qu’on peut trouver du travail dans n’importe quel pays, ce n’est pas un problème. Je vous conseille d’apprendre au moins l’Anglais pour réussir à vous intégrer plus facilement, puis de travailler la nouvelle langue de votre pays.

Plus vous ferez d’efforts pour vous intégrez dans votre destination d’expatriation, et plus vous tisserez des liens avec les locaux. Ne venez pas en Français imbu de lui-même, tout le monde déteste ça. Soyez humble et acceptez que vous n’êtes pas chez vous au début. 

Être expatrié ça demande une certaine humilité de départ. Si vous choisissez de vivre définitivement dans votre nouveau pays d’accueil vous finirez par vous faire accepter comme un local, plus que comme un simple touriste.

Bref, définissez bien vos critères, que ce soit culturel, financier, pour trouver un logement, pour trouver des petits boulots ou tout ce que vous voulez, et trouvez votre pays sur nomadlist.com.

Quand vous aurez votre destination, il ne vous restera plus qu’une chose à apprendre : gérer vos clients à distance. 

Gérer ses clients à distance

Quand on n’est plus dans le monde du salariat mais qu’on est auto-entrepreneur, il faut savoir gérer son business, dans n’importe quelle situation.

C’est pour ça que je vais vous expliquer comment gérer vos clients, même si vous travaillez à distance.

La première chose que vous devez bien comprendre, c’est que vous n’avez aucune excuse pour eux. Ce n’est pas parce que vous êtes à l’étranger que vos clients doivent attendre plus longtemps pour recevoir vos prestations.

Et c’est presque pire pour eux. Si vous êtes à l’étranger, pour eux ça veut dire que vous avez le temps et que vous êtes en vacances, alors que dans le fond ça n’a aucun rapport.

Donc vous devez automatiser certains processus de travail pour continuer votre activité indépendante malgré la distance.

Expliquez à vos clients que vous partez à l’étranger mais que vous continuez à travailler pour eux.

Ensuite établissez des processus pour :

1 – Fidéliser vos clients actuels

2 – Trouver des nouveaux clients

3 – Vendre vos prestations à un prospect froid

Un processus c’est quoi ? 

Un processus c’est juste une suite d’étape précise pour partir d’un point A et arriver à Z. 

L’objectif c’est de ne pas repenser à votre stratégie à chaque fois, mais d’avoir un plan concret, étape par étape, que vous n’avez plus qu’à réaliser.

Pour créer vos processus et les garder quelque part, utilisez l’application Trello. Voilà un tuto youtube qui vous expliquera comment ça marche.

Bref, le plus important, c’est aussi de vous fixer un emploi du temps dédié au travail. Parce qu’à l’étranger on oublie très facilement qu’il faut travailler. Surtout si on s’installe au bord de la mer.

Alors pour éviter de l’oublier complètement, fixez-vous un emploi du temps très précis. Par exemple travaillez tous les jours de 8h à 12h et après faites ce que vous voulez.

Mais ne vous laissez jamais rattraper par les événements, gérez votre temps comme un vrai travailleur indépendant. 

Ne laissez rien trainer, vous le regretterez quand vous vous retrouverez avec 50 tâches à terminer pour le lendemain.

Les travailleurs indépendants n’ont personne pour les obliger à bosser, c’est là que votre auto-discipline doit faire le taffe que votre envie ne veut pas toujours faire.

Restez constant dans votre travail et tout se passera très bien.

Mettez en place un moyen de communiquer facilement avec vos clients, utilisez Skype par exemple, utilisez des plateformes comme Slack.

Il y en a plein, et vous devez absolument en utiliser une pour communiquer avec vos clients rapidement quand vous en avez besoin.

Bilan de cette partie :

  • Créez des processus
  • fixez-vous un emploi du temps précis
  • Mettez en place un bon moyen de communiquer avec vos clients

Les 3 détails très importants à ne pas oublier avant de partir à l’étranger

Il y a d’autres choses, petites mais très très importantes, que vous ne devez surtout pas oublier avant de vivre dans un autre pays.

Prévoir un rapatriement

Vous devez prévoir votre rapatriement. S’il se passe quelque chose, que vous êtes blessé, que vous devez rentrer en urgence pour je ne sais quelle raison, comment vous faites ?

Vivre dans un autre pays c’est bien, mais vous devez prévoir le jour où vous devrez peut-être revenir en France alors que c’était imprévu.

Organiser votre assurance santé

Autre chose importante : votre sécurité sociale et votre contrat d’assurance vie. Ce sont des petites choses qu’il faut aussi prévoir au moment où vous vous expatriez.

Je ne vais pas m’étaler dessus, je pense que vous connaissez déjà, mais il fallait que je vous le redise.

Devenir indépendant c’est bien, mais il faut aussi prévoir le jour où vous aurez besoin de l’aide des autres, et des institutions Françaises.

Donc même si vous rêvez d’aventure, de liberté et de nouvelles cultures, n’oubliez pas qu’à l’étranger, l’herbe n’est pas toujours plus verte et qu’il faut aussi penser à sa sécurité et à sa santé.

Assurez votre matériel

Lààà on arrive au dernier point qui a son importance.

Comment vous faites si vos affaires sont perdues à l’aéroport ? 

Et si on vous dépouille dans un coin de rue ? Vous perdez votre ordinateur et donc, votre outil de travail à distance.

Qu’est-ce que vous faites si ça vous arrive ?

C’est pour ça que vous devez absolument avoir une néo-banque de secours avec quelques euros que vous gardez de côté au cas où. Pour ça, je vous conseille d’utiliser Revolut qui vous permet de faire des virement automatiques en 1 seul clic.

Si vous avez le moindre problème, contactez un ami qui vous donne directement de l’argent via cette banque, sans attente. Le temps de retrouver vos affaire, ça vous dépannera.

Si on vous vole votre carte bleue, vous pourrez la bloquer en un clic de votre téléphone, et en commander une nouvelle qui arrivera sous 5 jours. C’est vraiment la banque en ligne qu’il vous faut si vous êtes freelance et que vous travaillez à l’étranger.

En plus de ça, assurez votre matériel, que ce soit votre ordinateur, votre téléphone ou vos affaires personnelles.

Bref, assurez vous, vous ne savez jamais ce qui peut vous arriver, et il vaut mieux prévenir que guérir, c’est bien connu !

Sur ce, je vous laisse, et j’espère que je vous ai aidé !

A très bientôt dans le prochain article !



Leave a Reply

Your email address will not be published.